29 septembre 2016

100 000 milliards d'atomes dans 100 000 milliards de cellules

humain

 

Notre corps, cet outil incroyable

Notre corps peut-être caractérisé ou représenté mathématiquement et statistiquement par ces chiffres fascinants. On sait également que tout ce charivari fonctionne dans une symphonie mécanique, chimique, physique, biologique parfaite qui à chaque nano-seconde meurt et se régénère en même temps. N'est-ce pas magique, magnifique, extra-ordinaire ? La vie dans ses moindres détails est un ensemble de chaos et d'organisation digne du métier d'orfèvre. Un opposé simple et naturel entre le froid et le chaud, l'actif et le végératif, l'action et la réflexion... Que de contrastes, de différences et de dynamiques ! Quel peut-être le dénominateur commun, le plus petit commun multiple rassembleur de vie ? Quelle particule subatomique se transforme d'une énergie que l'on comparait longtemps à du vide en matière à chaque instant ? Comment ne pas s'émerveiller par nos similitudes avec l'univers, cet infiniment grand et notre corps cet infiniment petit ? Zoomons de chaque côté de l'objectif pour voir comment les deux se connectent. Inévitablement nous ne formons finalement qu'un tout. Ce tout nous réunit et nous rassemble alors que nous avons appris et pensons dans nos plus profondes croyances que nous sommes tous séparés. Pourquoi toutes les civilisations ont-elles connues le faste et l'abondance avant de connaître l'effondrement et le chaos avant de disparaitre pour laisser la place à une autre ? Ces allers-retours de l'expansion à la contaction, de l'agrandissment à la réduction est un phénomène classique de tout système de vie. La vie d'un corps, la vie d'un produit, la vie végétale, animale, humaine dont l'existence varie en fonction des saisons, et de l'énergie que tous possèdent de façon systèmatique.

ESPACE

Une énergie omniprésente !

Le dénominateur commun en effet est l'énergie vitale. C'est elle qui relie tout, que ce soit dans notre corps ou dans l'espace, dans la matière ou dans l'esprit. L'énergie raccorde tout par les phénomènes magnétiques, les forces faibles ou fortes, les attractions, l'intrication, la loi des cordes, la géométrie sacrée avec les nombre d'or et Pi que l'on retrouve de la plus petite particule au plus grandes galaxies, dans les plantes, les fruits, les pyramides d'Egypte ou les statues de l'île de Pâques. Et cette énergie est partout, elle est disponible grâce au champs magnétique terrestre. Le pétrole, le nucléaire, le charbon et autres énergies obsolètes puisque l'énergie est omniprésente. Pourquoi je vous parle de cela me direz-vous ? Parceque je m'intéresse depuis peu à la raison pour laquelle nous sommes sur cette si belle planète si ce n'est pas pour profiter de tout ce qui est à notre disposition ? Tout ce que nous avons au bout des doigts nous paraît tellement inatteignable ! Il suffirait juste de comprendre pourquoi le monde, notre monde tourne à l'envers pour en finir avec toutes ces injustices, cette violence, ce système fondamentalement basé sur la domination et la prédation de l'autre en tant qu'être humain, de l'animal, du végétal, de tout ce qui nous apporte pourtant ce dont nous avons besoin. Ne sommes-nous pas trop gâtés finalement pour négliger à ce point tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons à disposition ? L'humain n'est-il pas trop ce gamin capricieux qui rejette trop souvent la différence et/ou la faiblesse de l'autre sachant que le système entretient bien aisément ces peurs qui nous divisent . Quel est le sens à tout cela : aucun. Nous avons perdu notre raison d'être en chemin sur l'autel du plaisir, des sens, de l'argent et de la destruction quasi-instinctive de nous-mêmes. Sommes-nous obligés de nous entretuer pour nous prouver que nous existons ? Sommes-nous contraints à nous mettre en conflit pour ressentir à quel point nous sommes vivants ? La souffrance et la douleur sont-elles nécessaires pour comprendre le sens de la vie ?

 

6a00e54fef79628834017c34bdb69a970b-800wi

 

"On ne voit bien qu'avec le coeur l'essentiel est invisible aux yeux". St Exupéry

Cela dépend juste de notre manière de voir les choses et des choix que nous faisons individuellement. A partir du seul moment ou nous choisissons d'être responsable de nos vies. Rien ne nous oblige à appartenir au système qui nous rend tous esclaves du pouvoir infernal de l'argent ? Sommes-nous sur terre pour travailler, payer un loyer, attendre impatiemment le week-end et avoir des vies que nous programmons nous-mêmes en nous rendant coupables de notre propre asservissement ? ARRETONS DE NOUS PLAINDRE ET PRENONS NOUS EN MAIN. Avons-nous juste droit au minimum alors que le meilleur est toujours possible ? Les neurosciences et la physique quantique nous montrent aujourd'hui que nous pouvons changer nos vies, nos temps, notre époque, pour rebâtir un autre soi, un autre être, un autre monde. Mais comme changer ne se fait pas très souvent pas sans la souffrance d'effacer un certain passé, certaines habitudes ou certaines facilités, nous devons tous en comprendre le sens pour mieux mesurerles enjeux pour nos enfants et pour nous mêmes. Changer tout en nous c'est aussi changer tout autour de nous. Changer nos pensées pour changer la nature de l'énergie que nous véhiculons et l'image négative que nous pouvons parfois renvoyer aux autres, nos mots pour les accorder sur du beau, du grand, de la vérité, nos actions pour qu'elles soient au service de l'Être que nous sommes et des autres Êtres qui nous entourent, nos comportements et nos attitudes pour inspirer celles et ceux qui font aussi partie de nous. Simplement nous respecter et être responsables. Ne plus nous avilir nous-mêmes avec les futilités d'une société de soi-disant loisirs liés à des jeux dont les acteurs ne sont épris que d'argent de fausses gloires d'apparences et de fausseté. Tous les scandales liés aux milieux corrompus du football, des jeux olympiques et du cyclisme pour ne parler que d'eux ne sont ils pas les jeux du cirques actuels par lesquels la Rome Antique tenaient jadis son peuple soumis ? Je vous laisse sur ces réflexions peut-être un peu trop "prise de tête" mais il est peut-être temps de voir notre vie autement pour lui donner une vraie perspective de profondeur existencielle nous réunissant tous autour d'une humanité en bonne santé, joyeuse qui développe l'amour. Et tant mieux si ca semble être un gros mot dans cette folle société. Nous pouvons faire le choix de la reconstruire sur des vraies valeurs de compassion, de bonheur et d'entraide pour toutes et tous.

Posté par stephanedabas à 14:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :