18 janvier 2013

Appels ou E-mails ? Quelle est la meilleure des techniques de prospection ?

Les e-mails et les appels téléphoniques sont les deux premiers outils de prospection. Vous êtes-vous demandé lequel de ces outils occuppe la première position ? Convertir un prospect en client dépend du premier contact ! L'intérêt du prospect se construit lors des premières secondes. En réalité, ni le mail ni le téléphone ne prend vraiment le pas sur l'autre mais chacun correspond à une situtation, un objectif, une approche.

 

Les e-mails

Ils sont le moyen le plus efficace lorsqu'on a pas assez d'informations sur un client, ou si l'on ne sait pas s'il constitue pas encore une vraie opportunité. Ne perdez pas de temps en coups de fils chronophages. Vous pouvez automatiser vos e-mails et insérer le contenu et des outils qui vous permettront de par le tracking de comprendre ce qui  intéresse le(s) prospect (s). Une campagne e-mail peut développer la conscience pour la marque et fournir de vrais contacts.

 

Le téléphone


Le téléphone permet d'établir une connection concrère avec le prospect. Ils permettent de transmettre votre personnalité plus qu'un e-mail ne le fera jamais. Quand votre recherche est positive et que le prospect constitue une opportunité réelle, appellez toujours avant d'envoyer un e-mail. Les appels téléphoniques sont réellement efficaces car ils incitent fortement à la conversation et à l'action. Les e-mails sont facilement effaçables. Un prospect peut effacer un e-mail ou en reporter sa lecture. Au téléphone, le prospect interagit dès qu'il a décroché son combiné il est déjà "impliqué". Les e-mails arrivant dans un flot global "multi-task" se perdent souvent dans une information globale sans fond. Un appel téléphonique exige l'attention. Si vous êtes convivial, souriant, agréable au téléphone et que vous voulez avoir une chance de vendre, passez un coup de fil d'abord.

 

Les e-mails sont une étape de prospection nécessaire mais les appels téléphoniques sont bien plus impactants pour un premier contact. L'intérêt créé sur le prospect lors d'un premier appel encourage l'interlocuteur ou l'interlocutrice à répondre à de futurs mails. Envoyer un e-mail suite à un coup de fil est la meilleure pratique. Si vous laissez une série de messages vocaux, vous pouvez être sûrs que votre prospect les écoutera. Si vous parlez à un prospect au téléphone, le suivi par des remerciements par e-mail  constituera une opportunité additionnelle de faire avancer la relation et offrira aux prospect d'opter pour la solution qu'il préfère utiliser.


 

 

Posté par stephanedabas à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 décembre 2012

Le mail source de malentendu ?

Rédiger un mail est un exercice à priori extrêmement simple. En réalité, l'exercice peut s'avérer compliqué.


Communiquer par l'intermédiaire d'un ordinateur, et par e-mail n'est pas aussi facile qu'il y paraît. Bien que nous ayons le même objectif qu'en situation de face à face, nous ne pouvons transmettre par informatique ni notre personnalité, ni notre humilité, ni notre authenticité.

Pas d'expression du visage, pas de regard, pas de langage corporel, d'où un risque accru d'incompréhensions. Un message mal rédigé, impersonnel,  trop direct, trop court ou trop long, ou simplement inadapté peut être porteur de grave malentendus.


Soyons d'autant plus clairs et précis quand il s'agit de messages déposés sur des forums de discussion, sur des blogs..., sur des aires d'expression digitales. Plusieurs lois sont à respecter :

- utiliser une signature et une présentation personnelle concise mais claire,

- suivez le conseil de Dale Carnegie en vous adressant à votre interlocuteur par son nom et son prénom,

- n'utilisez jamais de lettre majuscule, ça tue votre interlocuteur,

-  soyez au top sur l'orthographe et sur la grammaire,

 - répondez simplement aux sollicitations sur les réseaux sociaux,

 - évitez le trop d'exclamations, les excès dans la forme.

 

Conclusion : soyez simple et clair. Même si vous ne disposez pas de votre langage corporel pour communiquer qui vous êtes, sachez transmettre ce qui fait votre personnalité, votre marque de fabrique, vous ! Cela peut se faire simplement par une photo, par une accroche, par une citation. Vous pouvez personnalser au mieux votre message et faire en sorte qu'il soit non-seulement compris, mais qu'il soit impactant pour celui qui le reçoit.

Merci à vous, à très bientôt.

 

Posté par stephanedabas à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2012

Citations

"Le premier sot venu peut essayer de justifier ses erreurs, c'est d'ailleurs ce que font tous les sots. Mais l'homme qui reconnaît ses erreurs s'élève au-dessus de la masse. Il connaît une joie noble et rare.

Dale Carnegie

 

 "C'est en cherchant l'impossible que l'homme a toujours réalisé le possible. Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n'ont jamais avancé d'un seul pas".

Bakounine

 

Posté par stephanedabas à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2012

Management & Leadership

Le point le plus embarassant du Leadership est d'être conscient qu'en plus d'avoir un rôle déterminant dans la réussite de l'équipe, le leader est tout autant le premier désigné en cas d'échec.

En tant que nouveau responsable, la mise en place d'un univers pour collaborer positivement ne devra pas prendre le pas sur l'importance de l'excellenece des résultats des membres de l'équipe, cela doit passer par la confiance indispensable que doit avoir l'équipe dans le leadership du manager.


Voici donc plusieurs atouts pour réussir dans ce poste.

Ces atouts transformeront votre nouveau job. D'une montée en puissance timide et difficile, vous en ferez une chance inouïe de développement.

1 - Communiquer pour gagner

Une communication claire est un élément important dans la construction du succès relationnel - le relationnel entre l'équipe et le leader n'est pas différent -.
Exprimez vos idées avec clarté, assurez-vous que les employés comprennent ce que vous leur dîtes. Créez un environnement de conversation amical et donnez aux collaborateurs la liberté d'exprimer leurs pensées et leurs attentes. Les membres de l'équipe seront plus en phase avec un leader avec qui ils communiquent ouvertement.

2 - La faute de départ peut se convertir en opportunité

Encouragez la créativité en permettant aux membres de l'équipe de se tromper. S'ils savent qu'ils ne leur sera pas tenue rigueur d'arriver avec une solution atypique, ils seront plus enclin à sortir du cadre pour plus de créativité, en favorisant plus d'idées innovantes.

 

3 - Regardez devant : exprimez votre vision du futur.

Un leader avec un plan est plus facile à suivre. Une fois conscient de l'objectif de l'équipe, chaque membre de l'équipe s'efforcera de prendre part pour participer à l'accomplissement de l'objectif. Ceci en assurant pas seulement la mobilisation de chaque individu, mais surtout en unifiant l'équipe en tant que tel.

 

4 - Partagez votre passion du travail avec vos collaborateurs.

Si un leader est enthousiaste et croit dans son travail, et reconnait les obstacles que l'équipe va rencontrer, l'équipe sera soudée. Ceci est particulièrement vrai dans un environnement où les obstacles et les résultats sont difficilement quantifiables.

 

5 - Connaissez-vous vous-même.

Comme l'a souligné Peter Drucker dans "manager soi-même", l'analyse du feed-back consiste à mettre sur papier vos attentes après avoir pris une importante décision et après 3,6,9 ou 12 mois passés, comparer ce qui est effectivement arrivé. Cela aide les leaders à pointer exactement ce qui a fonctionné et ce qui a échoué, ils peuvent ainsi combler les lacunes dans le futur.

 

Elaborer une stratégie de leadership efficace est encore une part importante et intimidante de la mission du nouveau manager. Avec ces infos, vous pourrez arrêter de vous focaliser uniquement sur votre efficacité de leader.

 

 

 

Posté par stephanedabas à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]