Sans titre

Au soir du 4 novembre, désigné journée de la gentillesse, j'ai eu très envie d'écrire un article parce que le sujet m'inspirait tout particulièrement. Je me demandais si du coup tout les autres jours de l'année allait être un calvaire. Allais-je passer les 364 jours restants à rencontrer que des gens qui prôneraient la méchanceté. Parce qu'en fait, on ne peut pas décréter par une loi (notre système jacobin en serait bien capable ! ) une décision quelconque d'être gentil ou méchant. Les deux pôles de cette attitude sont parsemés de niveaux allant graduellement du meilleur au pire et inversement. Bien-sûr qu'il existe des personnes foncièrement gentilles ou foncièrement méchantes, mais pour celles-là, c'est facile d'avoir des relations avec... ou pas. Ce qui est bien plus compliqué, c'est toutes les nuances qui existent entre les deux, parcequ'on le sait, rien est blanc ou noir, tout est gris. Ce que cela m'a inspiré c'est quand même une sorte de soulagement.

Qui avait bien pu penser prendre l'initiative d'une telle journée ? Est-ce parce qu'on vit tellement dans une période perturbée, déstablilisatrice, violente que la conséquence est cette toute petite compensation ? Ou est-ce simplement parce que ça semble logique de remettre au goût du jour cette valeur tellement obsolète il n'y a encore pas si longtemps ? Est-ce que nous nous rendons compte nous-mêmes de ce que l'on peut renvoyer aux autres à travers des comportements inadaptés, décalés ? Ne pouvons justement pas nous-mêmes nous décréter ce genre de journée tous les matins ? Malgré les soucis, les imprévus, ceux dont on pense qu'ils ne pourront jamais être gentils tellement ils sont "méchants", celles et ceux à qui nous ne parlerons jamais parce que trop différents, ou ceux qui nous ressemblent tellement  qu'on ne les supporte pas !

 

VIDEO. Ils ont réussi grâce à leur gentillesse

A l'occasion de la 8e journée de la gentillesse ce jeudi, 20 Minutes vous prouve que la gentillesse est une qualité précieuse. On a trouvé trois personnes pour nous donner raison. La gentillesse n'est pas toujours synonyme de faiblesse. Amma, Matthieu Ricard,Kevin Zaborney sont des exemples en la matière.

https://fr.news.yahoo.com


https://fr.news.yahoo.com/video-r%C3%A9ussi-gr%C3%A2ce-%C3%A0-gentillesse-120842492.html

bien-être au travail

Bref la gentillesse est une vraie qualité, une vraie valeur quoi qu'en disent certains qui pensent que c'est de la faiblesse, la gentillesse est synonyme d'empathie, d'ouverture sur l'autre, de compréhension, de rapprochement. A nous tous de la cultiver au quotidien pour la faire grandir et ne surtout pas croire qu'elle est acquise. Encore une fois il s'agit d'un état d'esprit, d'une façon d'être qui peut se modifier au gré des humeurs, des épreuves, au fil de ce qui composent nos journées. Ceci étant, plus on est gentil et en amour avec soi-même. Plus on comprend nos modes de fonctionnement et nos réactions, plus on s'intéresse à soi au sens de qui nous sommes vraiment, plus on comprend les autres et leurs souffrances, leurs difficultés, leurs réactions parfois imprévisibles. Tout ceci nous amène à la deuxième grande qualité selon moi de retour : la générosité. En effet la générosité est plus souvent mise en avant à travers tout les système d'entraide associatif. Mais la générosité ce n'est pas forcément donner de l'argent. La plus belle des générosité est celle que l'on construit soi, avec son coeur, ses mains, sa sueur parfois. Juste aider une personne à faire quelque chose, ouvrir son coeur et son écoute à des personnes qui souffrent, qui ont besoin d'une oreille attentive et non "jugeante". La générosité va pour moi avec la gentillesse. La gentillesse est pour moi un état d'esprit, une attitude un peu abstraite et impalpable, alors que la générosité se traduit plutôt en actions, par rapport à des choses plus concrètes. Le fait est, le système a tendance à regarder la taille de la générosité, le montant d'un chèque de don. le nombre d'heure données à quelqun, la quantité de fleurs dans un bouquet etc... N'est pas généreux qui veut, même avec beaucoup d'argent. La vraie générosité, c'est comme la gentillesse, il faut que cela vienne impérativement du COEUR.

BIEN ETRE 2

Troisième qualité intrinsèque au deux autres : la gratitude. Quel plaisir on ressent lorsque l'on exprime de la gratitude, et qu'est ce que ça nous touche lorsqu'un individu exprime de la gratitude à notre égard ! C'est une émotion très puissante et essentielle. Pour ce qui me concerne, elle me met dans un état d'esprit élevé dont la fréquence et la vibration me donne souvent des frissons. Pourquoi ? Parce que nous comprenons que l'autre a compris notre intention de départ et la cause profonde de notre geste initial. La gratitude c'est le résultat logique d'une communication et d'actes accomplis de coeur à coeur, car à cet instant, tout est simple, fluide et harmonieux. Et selon la loi de cause à effet, les pensées que nous émettons nous reviennent, nous attirons ce que nous ressentons, nous créons ce que nous imaginons. Et plus l'intention et la vibration est élevée plus le retour sera impactant. Il existe des techniques simples pour amplifier la gratitude au quotidien : carnet de 5 à 10 choses de la journée pour lesquelles vous éprouvez de la gratitude. Penser à dire merci instantanément à tout ce qui nous arrive dans nos journées même les choses négatives car ce sont elles qui nous feront grandir. Avoir de la reconnaissance pour chaque nouvelle journée qui commence, le fait d'être capable simplement de respirer, de regarder, d'entendre, de toucher, de goûter...

 

Franck Martin : " Etre gentil n'implique pas d'être con "

A l'occasion de la Journée de la gentillesse, l'auteur du " Pouvoir des gentils " estime qu'aucun projet n'aboutit sans relation de confiance. Le Monde | * Mis à jour le | Propos recueillis par Marlène Duretz Aujourd'hui, M. Martin dirige Congruences, une société spécialisée dans la communication et le management des équipes.

http://www.lemonde.fr