Comment ceux qui réussissent gardent leur calme (2ème partie) ?

 

 

nostress_cover

 

Ceux qui gardent leur calme et leur tranquilité d'esprit sous pression ont plusieurs caractéristiques bien précises.

 

1 - Ils vivent dans la gratitude et apprécient ce qu'ils ont.

Prendre le temps de contempler ce que l'on a et éprouver de la gratitude pour cela n'est pas seulement la bonne chose à faire. Cela améliore également votre humeur et réduit le taux d'hormone de stress de 23 % (le cortisol). Une étude menée à Davis (Université Californienne) à prouvé que ceux qui travaillaient quotidiennement à adopter une attitude de gratitude développaient une meilleure humeur, qu'ils avaient plus d'énergie et vivaient dans un bien-être physique réel. C'est probablement ce qui joue le plus grand rôle dans la baisse du taux de cortisol.

2 - Ils évitent de se faire du souci et de faire des suppositions ils sont enthousiastes

Ces suppositions provoque un état d'esprit qui jette de l'huile sur le feu du stress et des angoisses. Les choses peuvent aller dans plus d'un million de directions. Plus vous passerez votre temps à vous faire du souci et finalement à avoir peur, plus vous attirerez à vous des situations négatives et moins vous serez enclin à passez à l'action et à garder le contrôle pour réduire votre niveau de stress.

 

Ce qui attire les émotions positivesPetite

3 - Ils restent POSITIFS

Les pensées positives vous permettent de focaliser votre cerveau sur des situations totalement dénuées de stress. Vous devez vous entraîner à apporter de l'aide à votre cerveau qui a toujours tendance à errer - poids de l'inconscient - en lui fournissant consciemment des émotions positives qui vous pousseront à vous refocaliser dessus. Quand les choses vont bien et que votre humeur est bonne c'est relativement facile. Quand les situations sont compliquées et que votre esprit est envahi par des pensées négatives, ça peut devenir un vrai challenge ! Quand vous êtes dans cet état d'esprit, pensez à un moment positif de votre journée, quel que soit son importance.Si vous n'y arrivez pas prenez un moment, un évènement dans la semaine en cours ou celle passée. Vous pourrez également focaliser votre attention sur un évènement à venir qui vous enthousiasme vraiment. Le truc, c'est de s'imprimer des émotions positives dans la tête pour changer la direction de vos pensées de passer du négatif au positif quel que soit le moment de la journée.

blue_plus

4 - Ils savent déconnercter

Sachant dorénavant l'importance qu'il y a à maintenir l'intermittence du stress (voire 1ère partie), il est logique de comprendre que réussir à déconnecter est aussi un facteur important pour garder le contrôle sur son niveau de stress. Rester dipsonible à votre job 24H/24 et 7j/7 favorise les facteurs de stress qui vous empêchent d'être à l'écoute des opportunités qui peuvent se présenter à vous. Vous forcer à déconnecter et même à couper votre téléphone et votre e-mail permet à votre corps de se "couper" des sources de stress permanent. Des études récentes ont prouvées que se déconnecter de son adresse mail peut réduire le stress. La technologie vous expose et vous contraint à une disponibilité permanente 24h/24. C'est extrêmement difficile de s'octroyer des périodes sans stress quand vous pouvez être joint à n'importe quel moment et passer d'un moment de calme en un instant à un moment où vous risquez de sauter sur le téléphone. Si cela est trop compliqué de vous détacher de votre activité professionnelle le soir en rentrant à la maison, qu'en est-il alors du weed-end ?

Choisissez-vous des blocs-temps pendant lesquels vous coupez le téléphone et la connexion internet. Vous serez étonné des résultats de ces coupures dans votre planning hebdomadaire.et de leur impact sur la réduction de votre stress et sur l'aide qu'elles vous apportent à recharger vos batteries. Si vous vous souciez des répercussions négatives, commencez par vous déconnecter à des moments où il y a peu de chances que vous soyez contacté par exemple le dimanche matin. Lorsque que vous commencerez à être plus à l'aise avec ce principe, et que vos collègues accepteront votre démarche, vous pourrez accroître progressivement ces périodes.

5 - Ils limitent la quantité de caféïne

Boire du café déclenche la libération d'adrénaline et entraîne une réaction forte qui peut vous amèner à avoir une attitude "prêt au combat", un peu comme si vous aviez à faire face à une grave menace imminente. Le process cérébral qui provoque ce comportement est un méchanisme de survie qui pemet à l'être humain de réagir très rapidement en cas de danger grave et imminent. C'est utile quand vous devez faire face à une attaque de lion, ça l'est moins quand vous devez répondre à un e-mail un peu trop sec. Quand la caféïne met votre corps et votre cerveau dans un état hyper-éveillé de stress, vos émotions débordent et votre comportement aussi.

6 - Ils prennent soin de leur sommeil

Je me suis battu de nombreuses années et n'insisterais jamais assez sur le caractère primordial du sommeil pour augmenter votre niveau d'intelligence émotionnelle et pour gérer votre niveau de stress. Quand vous dormez, votre cerveau se régénère, il brasse les souvenirs de la journée en les enregistrant et en les rejetant, ce qui engendre les rêves. C'est ce qui vous permet de vous réveiller serein et lucide. Votre sefl-control, votre attention et votre mémoire se réduisent lorsque vous ne dormez pas assez. Il faut savoir qu'une privation de sommeil élève le niveau de stress même sans facteur déclencheur. Même si certains projets sont particulièrement stressants et qu'ils vous poussent presque à croire que vous n'avez plus le temps de dormir, le sommeil reste LA solution pour garder le contrôle sur les choses.

pensee-positive

7 - Ils suppriment les pensées négatives

Un excellente moyen de gérer son stress consiste à éliminer toutes les pensées négatives qui nous assaillent. Plus vous ruminer ces pensées négatives plus vous les renforcez et vous leur donnez le pouvoir. La plupart de nos pensées négatives restent des pensées et ne se transforment pas en faits. Quand vous vous rendez compte que vous êtes dans une attitude pessimiste emplie de pensées négatives, il est alors grand temps d'arrêter, d'être lucide et de les mettre sur papier afin de vérifier leur véracité. Une fois que vous aurez pris le temps de ralentir l'élan de vos pensées, vous serez suffisament rationnel pour en prendre la vraie mesure.

Vous pouvez déjà parier que vos dialogues intérieurs ne sont pas réels à chaque fois que vous utilisez des mots comme jamais, pire, toujours... Si vous n'arrivez pas à vous convaincre, aller voir une personne de confiance, exposez lui les faits et demandez-lui ce qu'il en pense et s'il est d'accord avec vous. La vérité se fera jour obligatoirement. Quand vous généralisez, que d'un cas particulier qui s'est mal passé vous ressentez de l'injustice que tout s'est alors ligué contre vous, il faut savoir que c'est la tendance naturelle qu'à votre cerveau à encore  réagir à la menace et à accroître la sévérité et la gravité d'un évènement. Identifier, catégoriser et organiser vos pensées en les séparants des faits vous aidera à échapper à la spirale négative et plus encore, à avoir une nouvelle vision.

8 - Ils recadrent leur perspective

Le stress et les soucis sont exacerbés par votre vision biaisée des évènements. C'est néanmoins facile de comrendre que les dead-lines intenables, les patrons inoubliables et l'activité incontrôlée sont les causes de notre stress récurrent. Vous ne pouvez contrôler les circonstances mais vous pouvez contrôler votre manière d'y réagir. Au lieu de passer trop de temps et de vous étendre sur les choses, prenez le temps de les mettre en perspective. Si vous n'êtes pas sûr du moment où vous aurez besoin de faire cela, cherchez les indices qui vous indiqueront que votre anxieté n'est pas proportionnelle à l'élément déclencheur. Si vous avez l'impression que tout va mal et que tout vous échappe, changez votre façon de voir les choses. Faîtes une liste de ce qui ne va pas et qui ne fonctionne pas pour les visualiser concrètement. C'est un excellent moyen de changer votre état d'esprit.

 

respirer

9 - Ils respirent

La façon la plus simple et la plus sûre de profiter du stress intermittent sans tomber dans le stress durable, c'est de respirer profondément quoi qu'il arrive. Utiliser cette technique vous permettra d'être dans le moment présent et entraînera votre cerveau à penser à ce qui est à portée de main et non pas ce qui pourraît arriver si... Cela vous permettra de relativiser et de vous apaiser.

Quand vous êtes trop stressé, prenez 2 ou 3 minutes pour focaliser sur votre respiration. Fermez la porte, coupez vous de toute distraction asseyez vous dans une chaise et respirez. L'objectif est de prendre un moment complet à ne faire que ça ce qui empêche votre esprit d'errer. Cette étape peut vous paraître simpliste et un peu idiote, mais vous serez surpris du calme que vous ressentirez après et surtout de la facilité à échapper aux pensées distractives qui de toutes façon sont logées de façon permanentes dans votre cerveau.

10 - Ils savent s'entourer

C'est tentant mais encore totalement inefficace de vouloir s'attaquer à tout uniquement par soi-même.Pour être calme et productif, vous devez vous demander quelles sont vos faiblesses, les reconnaître et demander de l'aide quand vous en avez besoin. Cela veut dire d'aller puiser dans son propre système intérieur quand vous sentez qu'une situation est suffisament challengeante pour que vous vous sentiez dépassé. Identifiez les individus sur qui vous pouvez vous appuyez et cherchez leur perspicacité et leur assistance lorsque vous en avez besoin. Parler simplement de votre anxieté et de votre stress à une personne bienveillante vous permettra de voir les choses différemment et de donner à la situation une nouvelle perspective. La plupart du temps, les autres peuvent voir une solution que vous ne pouvez voir tout simplement parcequ'ils ne sont pas émotionnellement impliqués dans cette situation. Demander de l'aide vous permettra de relativiser votre stress et de renforcer vos relations avec celles et ceux avec lesquels vous êtes liés.

Traduit de l'anglais article paru dans Forbes du 6/02

Posté par stephanedabas à 14:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]