Le courrier électronique, outil extra-ordinaire de motivation ou moyen de pression ?

Bonjour à toutes et à tous,

j'avais dans mon précédent billet expliqué l'intérêt du mail, les problèmes ou questions que pouvaient comporter sa forme et son fonds mais je n'avais pas abordé l'apect communication interne pure.

Il est en effet important de comprendre les deux faces de cet outill.

Pour certains il s'agit d'en tirer vraiment profit en optimisant son utilisation : lors de la préparation et du suivi d'évènements, lors de l'intervention de tel ou tel, lors du lancement d'un produit ou d'une action commerciale forte, le courriel représentera un moyen rapide et précis de fédérer la ou les équipes. Il permet de valoriser les hommes, de mettre en avant l'importance de la communication interne.

Grâce au mails, on obtient de manière instantanée toutes les informations relatives à la vie interne et externe de l'entreprise. Le bénéfice est simple : chacun peut s'identifier et mesurer son impact, son apport, son rôle dans l'entreprise.

C'est alors un excellent moyen d'optimiser les résultats, de tirer les salariés vers le haut en distillant une information concrète, précise dans laquelle ils se reconnaissent pleinement.

Il faut pour aller dans ce sens mettre en place une dynamique pour faire comprendre l'importance de l'implication individuelle, puis mettre en place un coaching et un suivi précis de la performance de chacun.

Malheureusement, le mail peut parfois se révéler un moyen de diffuser l'information de manière indirecte.

Quand les personnes en copie de message sont des collègues, des hiérarchiques, l'émetteur du message peut utiliser cet outil pour faire pression sur les uns et les autres en minimisant son temps et son énergie. Le mail devient alors un outils affuté et précis pouvant créer dans l'organisation une mésentente implicite et sous-jacente provoquant problèmes, stress, conflits.

C'est dans certains cas une mécanique bien huilée qui s'installe sans qu'on y prête forcément attention ou en tout cas sans prendre conscience de ses effets ni de la volonté non-exprimée d'obtenir tel ou tel résultat.

La forme que peut utiliser le rédacteur de ce type de message est simple, on encense certains, on néglige les autres, on néglige volontairement tel ou tel, sans le dire ouvertement, en le faisant de manière indirecte, ou implicite, sans utiliser de nom ou de prénom mais en laissant entendre évidemment par un nom de poste ou un descritptif précis de qui il s'agit.

Cette manière de faire peut vite devenir une habitude et ainsi créer un climat de tension et d'instabilité permanent où l'encensé d'un jour peut devenir la victime le lendemain.

Vos réactions sont les bienvenues.

Merci à vous !

 

 

 

Posté par stephanedabas à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 janvier 2013

Nouvelles citations !

Bonjour à toutes et à tous,

 

voici quelques citations sympatiques à partager si bien-sur vous les appréciez également !

"Il n'y a pas d'émancipation possible sans la prise de conscience explicite de ce par quoi on est asservi, et plus fondamentalement sans la conscience même de l'asservissement, jusque-là étouffée, anesthésiée par les habitudes et les poids des conformismes".

Alain Accardo

 

"Celui qui est capable de marcher derrière une musique militaire n'a pas besoin de cerveau : une moëlle épinière lui suffit".

Albert Einstein

 

"Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, pour l'univers, je n' en ai pas la certitude absoue."

Elbert Einstein

Posté par stephanedabas à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2013

Appels ou E-mails ? Quelle est la meilleure des techniques de prospection ?

Les e-mails et les appels téléphoniques sont les deux premiers outils de prospection. Vous êtes-vous demandé lequel de ces outils occuppe la première position ? Convertir un prospect en client dépend du premier contact ! L'intérêt du prospect se construit lors des premières secondes. En réalité, ni le mail ni le téléphone ne prend vraiment le pas sur l'autre mais chacun correspond à une situtation, un objectif, une approche.

 

Les e-mails

Ils sont le moyen le plus efficace lorsqu'on a pas assez d'informations sur un client, ou si l'on ne sait pas s'il constitue pas encore une vraie opportunité. Ne perdez pas de temps en coups de fils chronophages. Vous pouvez automatiser vos e-mails et insérer le contenu et des outils qui vous permettront de par le tracking de comprendre ce qui  intéresse le(s) prospect (s). Une campagne e-mail peut développer la conscience pour la marque et fournir de vrais contacts.

 

Le téléphone


Le téléphone permet d'établir une connection concrère avec le prospect. Ils permettent de transmettre votre personnalité plus qu'un e-mail ne le fera jamais. Quand votre recherche est positive et que le prospect constitue une opportunité réelle, appellez toujours avant d'envoyer un e-mail. Les appels téléphoniques sont réellement efficaces car ils incitent fortement à la conversation et à l'action. Les e-mails sont facilement effaçables. Un prospect peut effacer un e-mail ou en reporter sa lecture. Au téléphone, le prospect interagit dès qu'il a décroché son combiné il est déjà "impliqué". Les e-mails arrivant dans un flot global "multi-task" se perdent souvent dans une information globale sans fond. Un appel téléphonique exige l'attention. Si vous êtes convivial, souriant, agréable au téléphone et que vous voulez avoir une chance de vendre, passez un coup de fil d'abord.

 

Les e-mails sont une étape de prospection nécessaire mais les appels téléphoniques sont bien plus impactants pour un premier contact. L'intérêt créé sur le prospect lors d'un premier appel encourage l'interlocuteur ou l'interlocutrice à répondre à de futurs mails. Envoyer un e-mail suite à un coup de fil est la meilleure pratique. Si vous laissez une série de messages vocaux, vous pouvez être sûrs que votre prospect les écoutera. Si vous parlez à un prospect au téléphone, le suivi par des remerciements par e-mail  constituera une opportunité additionnelle de faire avancer la relation et offrira aux prospect d'opter pour la solution qu'il préfère utiliser.


 

 

Posté par stephanedabas à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]